kinés

New - program dedicated to physiotherapy

Thursday 07 February

Friday 08 February

titti

Coralie TITTI
Ergothérapeute, adjointe à la direction et coordinatrice
Move SEP
Marc DUFOUR
Ergothérapeute et Directeur
Ligue de la sclérose en plaques

10:00 - 11:00

La sclérose en plaques et le mouvement - projet Move SEP

Le discours médical évolue : désormais, la majorité des neurologues s'accorde sur les bienfaits d'une activité physique pour les personnes atteintes de sclérose en plaques.

MOVE SEP s'adresse à toutes les personnes concernées de près ou de loin par la maladie.

MOVE SEP s'articule autour de trois piliers :

• L'information 

• La sensibilisation 

• Le soutien 

Move SEP a pour finalité de permettre aux personnes touchées par la SEP la pratique d'une activité physique.

Quels sont les activités physiques envisageables pour une personnes atteinte de SEP ?

Que signifie l’activité physique adaptée ?

Quelles sont les activités physiques proposées par Move SEP ?

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

vanderlinden

Sébastien Vanderlinden
Research in PT & Neurorehabilitation

9:30 - 11:00

Neuro-orthèses, Exosquelettes et Robotique au service des kinés, ergos, orthésistes et patients

Ce qui hier encore semblait n’être que de la science-fiction fait aujourd’hui bel et bien partie de la réalité : la robotique, les neuro-orthèses et autres exosquelettes sont dorénavant des outils précieux dans la vie de tous les jours en matière de revalidation, réadaptations et aides techniques. Ils améliorent la qualité de vie des patients, accélèrent leur progression et optimisent les actes techniques des paramédicaux.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

cardon

Alexandra Cardon
  Kinésithérapeute
Centre Neurologique William Lennox

Ballot

Céline Ballot
Ergothérapeute
Centre Neurologique William Lennox

11:00 - 12:00

La prévention des chutes chez la personne ayant eu un AVC

Le risque de chute après un accident vasculaire cérébral peut aller jusqu’à 40%.

  • Quels sont les facteurs de risque de chute plus spécifiques à l’AVC et leurs conséquences ?
  • Comment limiter le risque de chute en institution et/ ou au domicile ? Quels sont les comportements sûrs à adopter ? Comment aménager l’environnement ?
  • Et si la chute arrive malgré tout ? Comment se relever, quelles sont les aides possibles ?

Même si le risque zéro n’existe pas, des actions simples et une bonne information peuvent diminuer fortement le risque de chute et garder le plaisir de bouger. Ensemble, évitons l’évitable !

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

scohier

Mickaël SCOHIER
PhD - Dr en Sciences de la Motricité
Expert - La Clinique du Coureur 
Maître-assistant / chercheur HELHa 

11:00 - 12:00

Comment mieux prévenir les blessures du coureur à pied ?

Analyse des facteurs associés aux blessures en course à pied (questionnaire 2018 et revue de la littérature). 

Résumé : Au-delà de la simplicité de sa pratique, les bienfaits de la course à pied sur les différents aspects de la santé ont certainement contribué à faire de ce sport l'un des plus populaires au monde. Cette pratique n’est toutefois pas sans risque et les blessures observées chez le coureur à pied, récréatif ou expérimenté, sont relativement fréquentes. L’origine de celles-ci peut être très variée et l'objectif de cette présentation est de faire le point sur les différents facteurs de risque de blessures en course à pied de façon à mieux identifier les moyens de prévention (analyse sur base d'un questionnaire et de la revue de la littérature). 

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

vanderlinden

Sébastien Vanderlinden
Research in PT & Neurorehabilitation

12:00 - 13:30

Neuro-orthèses, Exosquelettes et Robotique au service des kinés, ergos, orthésistes et patients

Ce qui hier encore semblait n’être que de la science-fiction fait aujourd’hui bel et bien partie de la réalité : la robotique, les neuro-orthèses et autres exosquelettes sont dorénavant des outils précieux dans la vie de tous les jours en matière de revalidation, réadaptations et aides techniques. Ils améliorent la qualité de vie des patients, accélèrent leur progression et optimisent les actes techniques des paramédicaux.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

speech

Christophe Demoulin
MK – PhD – ULiège – Belgian Back Society

jeunehomme

Martine Jeunehomme 
MK – MSP – ULB –Axxon

speech

Nathalie Pauwen 
MK – MSP – ULB/ISEK –Axxon

12:00 - 13:00

Le nouveau guide national sur la lombalgie : quel impact sur la pratique du kinésithérapeute ?

Le Centre Belge d’Expertise (KCE) a entrepris fin 2015 d’actualiser les recommandations sur la lombalgie. Un nouveau guide de pratique clinique a été publié en juin 2017 et dans la foulée, un itinéraire de soins optimal destiné aux professionnels de la santé a également été défini. Fini le temps du repos couché !  Que faire alors? Mettre les patients debout et les faire bouger !

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

Damien

Emilie Damien
Ergothérapeute de formation
Référente pour la Démence
Formatrice en Gériatrie et Psycho-Gériatrie

13:00 - 14:00

La qualité de l’accompagnement en Maison de Repos et de Soins grâce à l’Ergothérapie, au poste du Référent pour la Démence et des formations adaptées pour tous

L’Ergothérapeute, de par sa formation, va pouvoir mettre en place des soins globaux et personnalisés qui vont amener une connaissance de l’indépendance et de l’autonomie du résident essentielle à une stimulation adaptée.

Le Référent pour la Démence, poste encore peu développé au sein des MRS en Belgique, est un atout indéniable dans l’installation d’une politique d’accueil, de suivi et de création de réseaux indispensable à un accompagnement adéquat des personnes atteintes de troubles cognitifs.

Enfin les formations sont des outils qui doivent être adaptés au public accueilli et aux attentes du personnel de terrain.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

speech

Dr Philippe Jongen, Dr Thierry Defour, Mme Fabienne Van Dooren
Formateurs
e-santé Wallonie

14:00 - 15:00

Situation de l'e-santé en wallonie : où en est-on ? Bien plus loin que vous ne le croyez !

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

speech

Geoffroy Dellicour
Kinésithérapeute en neuro adulte
Centre Neurologique William Lennox
Concepteur canne Wheeleo® et fondateur Innorehab
Conseiller technique
UCL/Parnasse Isei

14:00 - 15:00

Genèse des défauts de marche de l’hémiplégique

« Défauts » (définition) :  Absence d'une chose (ou d'une personne) dont la présence serait nécessaire ou souhaitable (généralement pour former un ensemble cohérent)  (www.cnrtl.fr)

C’est quoi réellement le(s) défaut(s) du patient hémiparétique ? Comment l’(les) identifier en adoptant une démarche réflexive et comment les atténuer au maximum ?

Cette conférence à pour but de mettre en évidence les mécanismes qui induisent une modification de la marche afin d’y faire face de manière plus efficace (traitement de la cause).

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

Leduc

Professeur Olivier Leduc

15:00 - 16:00

Traitement physique de l’oedème: mise au point

Présentation et analyse de l’intérêt du drainage lymphatique manuel et des bandages multicouches dans le cadre du traitement de l’oedème.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

EricBernard

Eric Bernard

MSc
PT
Hôpital Militaire Reine Astrid
ASBL Motionscreen 

15:00 - 16:00

La prévention des lésions de surcharge

Il est important que les sportifs de tous niveaux soient bien encadrés dans la pratique de leur(s) sport(s).  L’encadrement technique et tactique est une chose, la préparation physique et la prévention de lésions dues au sport en est une autre. Chaque sport connait un certain nombre de facteurs de risque lié à ce sport et chaque individu présente également des facteurs de risque individuel. 

Certaines lésions sont évitables mais pour cela il faut mesurer et tester les sportifs afin de définir les risques de lésion de manière individuelle. L’identification des facteurs de risques ainsi que la compréhension des relations entre ces facteurs sont d’une importance majeure. 

Un dépistage systématique des facteurs de risque peut apporter beaucoup à un club ou à une fédération mais ce sont surtout les sportifs eux-mêmes qui bénéficieront de ce type de screening et des exercices correctifs qui peuvent être apportés. Dans toutes les langues du monde il existe une traduction pour « mieux vaut prévenir que guérir ». Ceci coûte moins cher à la société mais surtout cela rend le sport et les activités physiques plus agréables tout en permettant une amélioration des performances et une augmentation de la longévité de la carrière des sportifs.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

speaker

Fédéric Pastouret
Compression Therapy Research Unit

16:00 - 17:00

Les moyens de compression en lymphologie

Présentation théorique et analyse de cas cliniques.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

vanderlinden

Sébastien Vanderlinden
Research in PT & Neurorehabilitation

17:30 - 18:30

Validation d'un protocole de description et quantification des actes kinés en neuro(pédiatrie)

Depuis la publication de Novak[1] en 2013, la communauté des thérapeutes Bobath-NDT et les cliniciens-chercheurs sont sensibilisés pour tout mettre en oeuvre afin d'améliorer et de renforcer toute nouvelle étude scientifique. L'accent lié aux résultats préliminaires obtenus au travers de ces travaux réalisés à l'ULB, pointera (lors de cette première communication européenne) la nécessité d'également avancer sur la dimension pré-fondamentale de l'analyse de ces soins. De riches illustrations témoigneront de l'évolution du concept depuis son élaboration clinique par le couple londoniens durant les années 50'.

[1] Novak, I.; McIntyre, S.; Morgan, C.; Campbell, L.; Dark, L.; Morton, N.; Stumbles, E.; Wilson, S.A. & Goldsmith, S. (2013). A systematic review of interventions for children with cerebral palsy: state of the evidence. Developmental Medicine & Child Neurology, 55 (10), 885-910.

Salle Vrithoff - Hall 2 (1st floor)

Organized with

With the support of