easyfairs

Catalogue Exposants

Xella - Ytong Hebel Silka Multipor

Xella - Ytong Hebel Silka Multipor

2.031b

2070 BURCHT
Belgium
www.xella.be

Xella offre des solutions pour la construction ou rénovation résistante au feu de bâtiments industriels ou logistiques. Avec les concepts de construction Hebel en béton cellulaire il est possible de réaliser de façon simple et économique un mur coupe feu qui répond également aux exigences thermiques actuelles, ainsi qu’à toutes les demandes techniques. Hebel possède une résistance au feu de EI 360 minutes, ce qui est bien meilleur que l’exigence incendie de 120 minutes pour les murs de compartimentage. Et grâce à son isolation thermique, en cas de feu, la température de l’autre côté du mur reste faible (<70°C).

Produits

Nouveautés produits

  • L’utilisation innovante de béton cellulaire dans les tunnels renforce la sécurité contre l’incendie

    L’utilisation innovante de béton cellulaire dans les tunnels renforce la sécurité contre l’incendie
    Le béton cellulaire Hebel dans les tunnels résiste au test d’incendie hydrocarbure

    Burcht – le XX septembre 2010 – Les incendies tragiques, tels que ceux survenus dans le tunnel du Mont Blanc, dans le tunnel du Tauern, dans le tunnel du funiculaire de Kaprun, dans le tunnel du Saint-Gothard et dans le tunnel du Fréjus, nécessitent la recherche continuelle de matériaux présentant une meilleure résistance au feu. Avec le béton cellulaire Hebel, Xella lance un matériau innovant et très sûr pour la construction de tunnels. Les panneaux Hebel ont réussi les tests de résistance à un échauffement rapide et extrême de quatre heures réalisés par Peutz, le laboratoire néerlandais indépendant de référence.

    Le béton cellulaire Hebel a réussi les tests d'incendie très sévères dans le laboratoire Peutz de sécurité incendie à Roermond (Pays-Bas), qui a soumis le matériau à des essais d’échauffement rapide et extrême. Le béton Hebel a résisté avec succès à l’échauffement rapide et extrême pendant une période de quatre heures. Le béton cellulaire sera utilisé pour la première fois dans la construction d’un tunnel à Middelburg.

    Pour ce test, le laboratoire a érigé une construction qui reproduit à l’identique la situation dans le tunnel. La construction se composait d’un mur en béton cellulaire Hebel monté contre un profilé en acier placé contre un four. Dans le test normalisé de résistance au feu, la température dans le four, après une heure, s’élève à 950°C. Dans le cas présent, la laboratoire à procédé à un essai de résistance au feu d’hydrocarbures. Durant ce test, l’augmentation de la courbe de température est plus rapide et plus élevée que lors d’un test de résistance au feu ordinaire. Après un quart d’heure, la température était déjà de 1.000°C et de 1.100°C après une demi-heure. Un tel échauffement rapide et extrême était indispensable, car lors d’un accident de voiture dans un tunnel, il existe de réels risques d’explosion et de combustion de carburants (hydrocarbures), notamment de l’essence, dont les effets sont similaires.

    Contrairement aux tests habituels, qui ne durent généralement qu’une heure, Peutz a testé la résistance au feu du béton cellulaire Hebel pendant une période de quatre heures. Le résultat a été des plus satisfaisants : le matériel a tenu le choc. Cela signifie que la construction est restée intacte pendant quatre heures, qu’aucune flamme n’a été observée, qu’aucune ouverture n'est apparue dans la construction et que le dégagement de chaleur est en outre resté limité.

    « Les panneaux Hebel présentent depuis des années déjà une excellente résistance au feu dans toutes sortes de bâtiments dans le secteur industriel et non résidentiel. En cas d’incendie, les panneaux ne se déforment pas et le matériau ne se brise pas en fragments, comme le font de nombreux autres matériaux soumis à une chaleur extrême permanente. Etant donné que le béton cellulaire est en outre entièrement constitué de matières premières naturelles et ininflammables, il ne dégage aucun gaz toxique. Il sauvera assurément des vies lorsque le pire se produira dans des tunnels. Un chemin d’évacuation construit en Hebel ou un mur de séparation entre les différents pertuis offrira dès lors un avantage énorme en termes de sécurité, » déclare J. Cox, CEO de Xella Belgique.